Coronavirus, confinement, personnes SDF, isolement : la FAQ

Vous êtes très nombreux à nous poser des questions concernant la situation des personnes SDF, pleine pandémie de Covid-19. On a répondu à vos questions du mieux possible.
« Comment aider » ? Retrouvez tous nos conseils dans cet article. dédié

Je me sens impuissante… Comment aider les personnes SDF pendant le confinement ?

1 / maintenez le lien avec les personnes SDF que vous connaissez déjà.
  • si vous avez le numéro de téléphone, appelez-la !
  • si vous aviez l’habitude de croiser une personne SDF sur votre trajet quotidien, continuez à aller lui parler.

Pour toutes les personnes SDF que vous croisez, il faut :

  • informer de la situation. De très nombreuses personnes SDF ne comprennent pas ce qui se passe ni la gravité de la situation (le mode de transmission du virus, pourquoi il n’y a personne dans les rues…)

    Pour les personnes SDF hébergées en centre (foyers, hôtels sociaux…) qui sont moins à l’aise avec la langue française, voici une attestation de sortie simplifiée.Vous pouvez les imprimer et en distribuer.
  • communiquer les gestes barrières
    • se laver régulièrement les mains
    • garder 1 mètre de distance
    • tousser dans le pli de son coude
    • utiliser les mouchoirs à usage unique
  • alerter sur les symptômes : fièvre, difficulté respiratoires de type toux ou essoufflement.
  • indiquer les structures encore ouvertes – mises à jour en temps réel sur le site Soliguide

La personne SDF présente des symptômes ? Il faut demander l’avis d’un médecin : appelez ceux que vous connaissez.
Si les symptômes sont graves, contactez le 15 

D’autres questions ? Voici le numéro vert : 0-800-130-000

2 / Créez du lien via l’application Entourage.

Lien virtuel bien sûr le temps de la pandémie – avec des personnes en situation de précarité et d’isolement qui utilisent aussi l’application pour parler avec d’autres personnes et ainsi maintenir des discussions. Plusieurs centaines de personnes SDF sont présentes sur le réseau, et demandent déjà de l’aide.

3 / Vous voulez vous rendre utile auprès des associations de terrain ?

Le gouvernement a lancé le 23 mars la plateforme de « LA RÉSERVE CIVIQUE », qui recense tous les besoins des associations.La solidarité citoyenne a un rôle à jouer : proposez votre aide pour des missions de terrain ou des missions à distance à ce lien : .https://covid19.reserve-civique.gouv.fr/

La plateforme de la Réserve Civique recense 4 missions vitales :

1.  l’aide alimentaire et aide d’urgence : « je récupère et distribue des produits de première nécessité aux plus démunis (aliments, hygiène, …), notamment dans les points habituels de distribution de repas ou auprès des centres d’hébergement d’urgence » ;
2. la garde exceptionnelle d’enfants : « je relaie les professeurs dans la garde des enfants de soignants dans les écoles ou au sein d’une structure de l’Aide Sociale à l’Enfance » ;
3. le lien avec les personnes fragiles isolées : « je maintiens un lien (téléphone, visio, mail, …) avec des personnes fragiles isolées (âgées, situation de handicap, etc.) » ;
4. la solidarité de proximité : « je fais les courses de produits essentiels pour mes voisins les plus fragiles (personnes âgées, handicapées, malades, etc.) ».

Les bénévoles devront strictement appliquer et respecter les 5 règles de sécurité des volontaires suivantes :

1. respecter et garder ses distances de sécurité d’au moins 1 mètre avec les bénéficiaires et les autres bénévoles ;
2. appliquer les gestes barrières pour se protéger et protéger les bénéficiaires et les autres bénévoles ;
3. être un ambassadeur des règles de sécurité et des gestes barrières en les expliquant et en faisant la promotion auprès des bénéficiaires et des autres bénévoles ;
4. Informer l’association au moindre doute d’infection et rester à domicile ;
5. S’engager uniquement dans des missions à distance, depuis le domicile si âgé de 70 ans ou plus, ou porteur d’une maladie chronique.

Pour résumer

Puis-je contacter les associations directement ?

Vous pouvez aussi contacter directement les antennes de votre ville des associations nationales : Croix-Rouge, Emmaüs, Protection Civile, l’Ordre de Malte, l’Armée du Salut, Restos du Coeur…

Vous pouvez aussi envoyer vos tickets restaurants au Samu Social pour les aider à maintenir les ressources alimentaires des personnes sans-abri :
Samu Social de Paris – Urgence Alimentaire
59 rue Ledru-Rollin
94200 Ivry-sur-Seine

De quoi les personnes SDF ont le plus besoin en ce moment ?

Nous avons demandé aux personnes SDF membres du réseau Entourage de nous dire comment ils vivaient la situation. Ils nous disent bien sûr que leurs habitudes sont bousculées, et qu’ils ont besoin de trouver des lieux/solutions pour : 

  • boire
  • se nourrir 
  • où prendre un café
  • charger son tel 
  • se laver 
  • se laver les mains
  • laver ses habits 
  • avoir des cigarettes… 
  • Savoir faire son attestation 
  • Pouvoir se déplacer pour répondre à ses besoins primaires
  • Connaître les symptômes du Corona
  • Connaître les gestes barrière 
  • Se prémunir du corona : gel hydroalcoolique / savon / masque

Ils sont inquiets sur la suite quand ils ont perdu leur petit boulot. Pour les personnes confinées dans leur centres d’hébergement, avec un gros besoin de garder du lien avec l’extérieur.

Est-ce que l’aide aux personnes SDF et les maraudes.. sont considérées comme un déplacement autorisé ?

L’attestation de déplacement dérogatoire comprend bien une section « L’assistance aux personnes vulnérables  » : les maraudes professionnelles encadrées par des associations, ainsi que l’aide des particuliers, sont ainsi autorisées.
Veillez toutefois à faire très attention et à bien respecter le mètre de distance et les gestes barrière : vous pourriez être porteur sain sans le savoir et transmettre le virus à une personne SDF, qui ont souvent des problèmes de santé et qui ont donc une vulnérabilité forte. Merci !

Structures d’aide pour les personnes sans domicile : qu’est-ce qui change avec le confinement ?

Comment s’organisent les associations qui viennent en aide aux SDF avec la situation actuelle ? 

Ce qu’on sait pour l’instant : la trêve hivernale est prolongée de deux mois (non plus le 31 mars, mais fin mai), et les centres qui fermaient en journée restent désormais ouverts. Pour le reste, les associations font au mieux pour gérer l’urgence et se réorganisent. Elles souffrent d’un manque de personnel, de matériel, et de protection (masques, gels…).

Est-il utile / possible de laisser des aliments et produits non périssables (conserves, savons, lingettes hygiéniques) près des points d’eau ? 

Il vous est tout à fait possible d’entreprendre cette démarche solidaire, l’idée de déposer des savons près des fontaines permettra aux personnes de pouvoir se préserver du virus en se lavant régulièrement les mains. Vous pouvez également déposer un paquet de mouchoirs à usage unique. 

Comment font les personnes SDF pour téléphoner si elles sont en danger ?

Il faut savoir qu’aujourd’hui 91% des personnes SDF possèdent un téléphone mobile et 71% ont un smartphone (Etude Solinum – Précarité Connectée 2019) et pour les personnes n’ayant pas un téléphone ils peuvent se rendre au sein d’une association d’accueil pour personnes SDF , ou demander à un voisin. (http://www.solinum.org/coronavirus-structures-ouvertes-paris-75/)

Je suis restaurateur, que faire des surplus de nourriture ? Vers quelle structure puis-je me tourner ?” 

L’association Entourage n’a pas la possibilité de récolter vos dons alimentaires. Vous pouvez prendre contact avec l’association « Le Chaînon Manquant », qui est spécialisée dans la récolte de denrée alimentaire pour la remettre à disposition d’associations qui vient en aide aux personnes sans-abri. Egalement, vous pouvez proposer votre dons directement à une association au sein de votre quartier, pour la trouver, rendez-vous sur l’application Entourage section « Annuaire ».

Vous pouvez aussi proposer vos dons à “Linkee” qui vient en aide aux plus démunies contre le gaspillage alimentaire. 

Pour information, on peut donner de la nourriture à quelqu’un sans le contaminer si on respecte les règles d’hygiène. Il n’y a pas eu de contamination par les aliments jusque là.

Comment aider les personnes SDF à faire leur attestation de sortie – pour celles qui sont hébergées en centres ou en foyers et qui souvent ne sont pas à l’aise avec les papiers ?

Vous pouvez leur donner des attestations vierges, et leur en laisser un stock. Ou leur en écrire une à la main. Voici des attestations vierges à imprimer.

À Paris, les distributions alimentaires sont-elles toujours en place ?

Voici ce qui est prévu pour les distributions alimentaires, d’après les informations de la Fédération des Acteurs de la Solidarité (FAS).

À partir du 24 mars, trois lieux de distribution alimentaire gérés par l’association Aurore entrent en service, afin de faire face au déficit d’offre alimentaire rencontré par le public en rue depuis le début de la période de confinement :

  • Une distribution d’environ 600 repas quotidiens au Carreau du Temple, dans le 3e arrondissement ;
  • Une distribution d’environ 600 repas quotidiens aux Grands Voisins, dans le 14e arrondissement ;
  • Une distribution d’environ 600 repas quotidiens au 70 boulevard Barbès, dans le 18e arrondissement.

Les denrées distribuées sont des repas froids, préparés sur place et délivrés sous sachets dans le respect des règles d’hygiène et des gestes barrières en vigueur.
Chacun de ces trois lieux sera ouvert 7 jours sur 7 de 9h à 14h.
Vous retrouverez via ce lien un flyer de communication sur cette opération.

A ces trois lieux de distributions viennent s’ajouter 20 paroisses parisiennes dont vous trouverez la liste via ce lien qui distribueront 50 paniers repas froids préparés par Aurore chaque jour, à midi.


Covid-19 : aidez-nous à les aider


Vous êtes vous-même une personne SDF ? 
Retrouvez toutes les réponses dans cet article dédié.

4 réponses à “Coronavirus, confinement, personnes SDF, isolement : la FAQ”

  1. EricD dit :

    Bonjour,

    Étant moi-même SDF (dans les yvelines) depuis maintenant quelque chose comme 20 ans, même si depuis quelques années déjà, je suis devenu en quelque sorte, un SDF de luxe, puisque de 20h à midi le lendemain, je dors et vis dans ma camionnette, au moteur HS stationnée sur un parking, et l’après-midi, j’ai la possibilité d’aller chez un pote, qui me laisse utiliser son Internet, qui m’est devenu indispensable, avec l’activité de micro-entrepreneur que j’ai débutée cette année, afin d’essayer de m’en sortir.

    Mais même comme ça, j’avoue que je me retrouve tout de même un peu démuni en cette période de confinement obligatoire, dont la durée pourrait s’étendre sur plusieurs mois qui plus est, ce qui n’est pas sans me poser un tas de problèmes, notamment dans la recherche d’un nouveau fourgon que je comptais acheter puis aménager afin d’y vivre d’une façon moins spartiate et puis surtout quitter de mon fourgon actuel, dans lequel je lutte, depuis plusieurs semaines maintenant, contre une infestation de punaises de lits, car j’ai eu la bêtise de récupérer un meuble dans la rue.

    En plus je pense avoir remporté le pompon, car moi qui suis rarement malade, depuis quelques jours j’ai des symptômes (fièvre, toux grasse, mais sporadique pour l’instant) qui me laissent craindre le pire.

    Et comme au niveau des tests, la France en fait le minimum, contrairement à des pays comme Singapour, Taïwan, etc. on fait le choix inverse, avec pour conséquence un endiguement réussi et bien je ne sais pas trop quoi faire.

    Bref c’est un peu la merde, car étant de nature plutôt solitaire, je n’ai aucune envie de vivre en promiscuité, dans un point d’accueil où se mélange SDF alcoolisés, ou à l’hygiène douteuse, sans parler des voleurs, etc. (j’ai déjà donné en hébergement et je suis promis que plus jamais), et encore moins de finir à l’hosto, cloué sur un lit.

    Bref voilà un facteur de stress supplémentaire, dont je me passerais bien, dans ma situation, mais bon, comme d’hab, je vais serrer les dents et aller de l’avant, si la santé ne me fait pas défaut (et pour le moment c’est ce qui me stress le plus, car tant qu’on a la santé rien n’est perdu).

    • Mathilde Borgias dit :

      Bonjour Eric,
      Nous comprenons votre inquiétude, nous sommes tous plus ou moins démunis face à cette situation.
      La solidarité est entrain de se mettre en place de jours en jours, il est entrain de s’ouvrir des nouvelles structures d’accueil pour les personnes. Nous vous conseillons de prendre contact avec le Samu 15 afin d’avoir un avis médical sur vos symptômes.
      Ils pourront vous en dire plus que nous sur ce sujet là, et ainsi vous orienter vers les services compétents pour (si besoins) vous faire prendre en charge.
      Il est important pour vous et pour les autres de respecter les gestes barrières qu’on a pu évoquer dans l’article afin de limiter la propagation de la maladie.
      N’hésitez pas à nous tenir informé.
      Bon courage Eric

  2. DENIS JEREMIE dit :

    C’est bien de penser aux SDF : petit bémol, les personnes démunis de produits alimentaires sont auss les chômeurs de longue durées qui ont encore leur logement. Quels dispositifs sont mis en place pour cette catégorie de population ?

  3. Pascal Chiron. dit :

    Bonjour Denis Jérémie, je suis moi-même précaire avec l’AAH et un logement mais j’ai la chance d’avoir des réserves de nourriture. Normalement si vous allez à la mairie de votre domicile on vous dira où il y a des distributions de colis alimentaires. Cordialement, Pascal C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.