Omar : « Entourage ça permet d’oublier ses problèmes, on passe toujours de bons moments »

Je suis hébergé en gymnase à Choisy-le-Roi…

Je m’appelle Omar, j’ai 36 ans et je suis hébergé pour l’hiver dans un gymnase à Choisy-le-Roi. On est 60-70 dans une grande salle avec des sacs de couchage. Je suis content parce qu’il est plus calme que celui dans lequel j’étais avant, à Gare de l’Est, où je me faisais réveiller toutes les nuits à cause du bruit. Le problème c’est que le RER C ne fonctionne pas toujours très bien, mais c’est pas grave. Avec le temps, j’ai appris à m’adapter.

J’ai une fille qui a 20 mois qui s’appelle Abigail. Je la vois le samedi et le dimanche après-midi. Elle habite à Meaux dans le 77 avec sa mère, sa grand-mère … J’en ai pour 1h et demi de transport pour y aller. Mais je suis content, ça me fait me balader.

Toutes les semaines, on se retrouve dans le 17ème pour prendre le petit-déjeuner ensemble

J’ai eu une enfance difficile, élevé “à la dure”. A 13 ans, j’ai fait une fugue pour échapper à la violence de mon père. Puis je suis revenu. J’ai travaillé dans un Shopi pendant quelques années et je suis même devenu chef de rayon ! Mais on a changé de directeur, il était raciste et il m’a fait vivre un enfer, alors je suis parti. Quand j’ai eu 25 ans, j’ai appris que j’avais été adopté. Ça a été un moment très difficile. J’ai dû apprendre à me couper de mes émotions. Du coup, je n’ai pas de mal à raconter mon histoire. Ça ne me dérange pas de parler de ce qui n’est arrivé. Je suis retourné à la rue quelques années, j’essayais d’être hébergé par des gens, mais ils demandaient toujours des « contreparties », alors j’en ai eu marre…

Les services sociaux ne pouvaient pas m’aider

Je suis allé à la PSA Bastille, pour être suivi, mais ils m’ont dit qu’il fallait être un an domicilié sur Paris. Je me souviens, j’y suis retourné un an après, et ils m’ont dit “non c’est sur rendez-vous et le prochain c’est dans 6 mois”. Bon, j’ai compris qu’il fallait que je me débrouille autrement.

J’ai appelé le 115 et j’ai été hébergé une nuit. Le matin, j’avais à peine eu le temps de me raser qu’il fallait que je m’en aille. Plus tard dans la semaine, je les ai rappelés, et ils m’ont dit : “On peut t’héberger deux fois maximum par semaine, en encore, pas tout le temps”. Encore une fois, il fallait trouver autre chose ! Alors je suis resté dans la rue, je suis devenu invisible. Les gens me passaient devant, mais personne ne me voyait.

En 3 ans à la rue, je n’ai connu aucune association. J’ai pas vu de maraude. J’étais mobile, j’essayais de dormir chez les gens, mais quand même. J’ai vu personne !

Après l’hiver, je vais peut-être trouver une chambre

J’ai eu trois embolies pulmonaires, en plus de plein d’autres problèmes de santé, dont une maladie rare. Après avoir vécu tout ça, on m’a dit qu’on est soit mort, soit handicapé. Moi je suis content parce que je suis encore debout ! Du coup, j’ai été reconnu comme handicapé, donc ils devraient me trouver une chambre avec une autre personne.

J’ai fait une croix sur le passé. Je m’adapte et j’avance même si c’est un peu dur. Je fais la part des choses et je vais doucement et sûrement.

Je me suis inscrit sur Entourage il y a quelques mois …

Au début je connaissais pas le concept. Un jour Guillaume m’a contacté, on est allé boire un café en bas de chez Entourage, et après c’est parti.

Je ne savais pas quoi demander sur l’application, mais tout le monde me disait “si vous avez besoin de quoique ce soit, n’hésitez pas !”. Alors j’ai demandé des vêtements pour une amie et pour moi, et des dons alimentaires. Je ne voulais pas déranger les gens, mais y en a beaucoup qui m’ont répondu et ils étaient très gentils !

Dîner au Refettorio avec les membres du réseau Entourage

J’essaye d’aller au plus possible d’événements Entourage

Et un jour je suis allé à la soirée Time’s Up à la Place de Clichy. J’ai rencontré plein de nouvelles personnes. Tout le monde est différent, mais ce qui est incroyable c’est que tout le monde était gentil et sociable, sans arrière-pensée, j’ai rien à dire ils sont tous parfaits !
Tout le monde m’a marqué, chacun différemment. Ils prennent tous le temps d’écouter, de te parler, non vraiment, ils sont tous adorables !

Tous les événements où j’ai été c’était super : le Blind-test, les apéros à la Défense … Alors j’essaye d’aller au plus possible d’événements.

Encore une soirée-jeux à la Défense

Souvent je vais au cinéma avec une ambassadrice, son mari et Patou. La semaine dernière, on a vu le Chant du Loup et c’était trop bien. On va y retourner souvent je pense. C’est sympa de ne pas aller au cinéma tout seul …

Entourage ça me permet d’oublier les problèmes de logement et tout ça. On passe toujours de super bonnes soirées.



Une réponse à “Omar : « Entourage ça permet d’oublier ses problèmes, on passe toujours de bons moments »”

  1. Omar dit :

    Honnêtement j avais pas vu mais merci et bien résumé 😊🙂😆😁👍
    Mais surtout merci a vous Tous et Toutes
    Du bonheur et de la joie de vivre que vous partagez et sincèrement c est que du bonheur d etre avec vous.
    Dieu vous bénissent pour tout
    A très vite pour de nouveau et merveilleux moment conviviale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.