COVID et personnes SDF : on répond à toutes vos questions (FAQ) !

Vous êtes très nombreux à nous poser des questions concernant la situation des personnes SDF pour cette deuxième vague de covid. Retrouvez ci-dessous la FAQ sur « comment aider » et retrouvez tous nos conseils dans cet article.

Vos questions récurrentes :
Je me sens impuissante, que faire pour aider les personnes SDF ?
Comment faire pour les aider à garder le moral ?
Comment se rendre utile auprès des associations de terrain ?
Puis-je contacter les associations directement ?
De quoi les personnes SDF ont le plus besoin pendant ce confinement ?
Est-ce que les maraude sont autorisées ?
Structures d’aide : qu’est-ce qui change avec le confinement pour les SDF ?


Je me sens impuissante … que faire pour aider les personnes SDF ?

Si vous aviez l’habitude de croiser une personne SDF sur votre trajet quotidien, continuez à aller lui parler et à prendre de ses nouvelles.

N’hésitez pas à vous arrêter pour leur indiquer les structures à proximité encore ouvertes (où manger, où se ressourcer, sanitaires et bagageries…).

Vous pouvez également leur distribuer des attestations de déplacement et pour les personnes SDF hébergées en centre (foyers, hôtels sociaux…) qui sont moins à l’aise avec la langue française, voici une attestation de sortie simplifiée.

La personne SDF présente des symptômes ? Demandez l’avis d’un médecin. Si les symptômes sont graves, contactez le 15.
Pour tout autre question, contactez le 0-800-130-00 

Comment faire pour les aider à garder le moral ?

Téléchargez l’application Entourage. Un app’ où se retrouvent des personnes en situation de précarité et d’isolement pour parler avec d’autres personnes et ainsi maintenir des discussions. Plusieurs centaines de personnes SDF sont déjà présentes sur le réseau, et demandent déjà de l’aide. Et puis, rien ne vous empêche de vous rencontrer en vrai par la suite ?

Comment se rendre utile auprès des associations de terrain ?

Pendant le 1er confinement, la Réserve Civique a répertorié les missions citoyennes et les besoins des associations pour s’engager pendant le covid. La solidarité citoyenne a un rôle à jouer : proposez votre aide pour des missions de terrain ou des missions à distance.

Puis-je contacter les associations directement ?

Vous pouvez contacter directement les antennes de votre ville des associations nationales : Croix-Rouge, Emmaüs, Protection Civile, l’Ordre de Malte, l’Armée du Salut, Restos du Coeur…

De quoi les personnes SDF ont le plus besoin pendant ce confinement ?

Nous avons demandé aux personnes SDF membres du réseau Entourage de nous dire comment ils vivaient la situation. Ils nous disent bien sûr que leurs habitudes sont bousculées, et qu’ils ont besoin de trouver des lieux/solutions pour : 

  • boire
  • se nourrir 
  • prendre un café
  • charger son téléphone
  • se laver 
  • se laver les mains
  • laver ses habits 
  • avoir des cigarettes… 
  • savoir faire son attestation 
  • pouvoir se déplacer pour répondre à ses besoins primaires
  • se prémunir du covid : gel hydroalcoolique / savon / masque

Ils sont inquiets sur la suite quand ils ont perdu leur petit boulot. Pour les personnes confinées dans leur centres d’hébergement, avec un gros besoin de garder du lien avec l’extérieur.

Est-ce que l’aide aux personnes SDF et les maraudes.. sont considérées comme un déplacement autorisé ?

L’attestation de déplacement dérogatoire comprend bien une section « L’assistance aux personnes vulnérables  » : les maraudes professionnelles encadrées par des associations, ainsi que l’aide des particuliers, sont ainsi autorisées.

Structures d’aide pour les personnes sans domicile : qu’est-ce qui change avec le confinement ?

Comment s’organisent les associations qui viennent en aide aux SDF avec la situation actuelle ? 

Ce qu’on sait pour l’instant : la trêve hivernale a commencé ce dimanche 01 novembre. Les expulsions locatives sont donc désormais interdites et les centres qui fermaient en journée restent désormais ouverts, ce qui permet un peu de répit aux personnes SDF.
Pour le reste, les associations font au mieux pour gérer l’urgence et se réorganisent. Elles souffrent d’un manque de personnel, de matériel, et de protection (masques, gels…).

Comment font les personnes SDF pour téléphoner si elles sont en danger ?

Il faut savoir qu’aujourd’hui 91% des personnes SDF possèdent un téléphone mobile et 71% ont un smartphone (Etude Solinum – Précarité Connectée 2019) et pour les personnes n’ayant pas un téléphone ils peuvent se rendre au sein d’une association d’accueil pour personnes SDF , ou demander à un voisin. (http://www.solinum.org/coronavirus-structures-ouvertes-paris-75/)

Je suis restaurateur, que faire des surplus de nourriture ? Vers quelle structure puis-je me tourner ?” 

L’association Entourage n’a pas la possibilité de récolter vos dons alimentaires. Vous pouvez prendre contact avec l’association « Le Chaînon Manquant », qui est spécialisée dans la récolte de denrée alimentaire pour la remettre à disposition d’associations qui vient en aide aux personnes sans-abri. Egalement, vous pouvez proposer votre dons directement à une association au sein de votre quartier, pour la trouver, rendez-vous sur l’application Entourage section « Annuaire ».

Vous pouvez aussi proposer vos dons à “Linkee” qui vient en aide aux plus démunies contre le gaspillage alimentaire. 

Pour information, on peut donner de la nourriture à quelqu’un sans le contaminer si on respecte les règles d’hygiène. Il n’y a pas eu de contamination par les aliments jusque là.

À Paris, les distributions alimentaires sont-elles toujours en place ?

Retrouvez l’ensemble des distributions (paniers repas, restauration assise, petits-déjeuners) sur ce guide mis à jour par Soliguide.



Vous êtes vous-même une personne SDF ? 
Retrouvez toutes les réponses dans cet article dédié.

16 réponses à “COVID et personnes SDF : on répond à toutes vos questions (FAQ) !”

  1. EricD dit :

    Bonjour,

    Étant moi-même SDF (dans les yvelines) depuis maintenant quelque chose comme 20 ans, même si depuis quelques années déjà, je suis devenu en quelque sorte, un SDF de luxe, puisque de 20h à midi le lendemain, je dors et vis dans ma camionnette, au moteur HS stationnée sur un parking, et l’après-midi, j’ai la possibilité d’aller chez un pote, qui me laisse utiliser son Internet, qui m’est devenu indispensable, avec l’activité de micro-entrepreneur que j’ai débutée cette année, afin d’essayer de m’en sortir.

    Mais même comme ça, j’avoue que je me retrouve tout de même un peu démuni en cette période de confinement obligatoire, dont la durée pourrait s’étendre sur plusieurs mois qui plus est, ce qui n’est pas sans me poser un tas de problèmes, notamment dans la recherche d’un nouveau fourgon que je comptais acheter puis aménager afin d’y vivre d’une façon moins spartiate et puis surtout quitter de mon fourgon actuel, dans lequel je lutte, depuis plusieurs semaines maintenant, contre une infestation de punaises de lits, car j’ai eu la bêtise de récupérer un meuble dans la rue.

    En plus je pense avoir remporté le pompon, car moi qui suis rarement malade, depuis quelques jours j’ai des symptômes (fièvre, toux grasse, mais sporadique pour l’instant) qui me laissent craindre le pire.

    Et comme au niveau des tests, la France en fait le minimum, contrairement à des pays comme Singapour, Taïwan, etc. on fait le choix inverse, avec pour conséquence un endiguement réussi et bien je ne sais pas trop quoi faire.

    Bref c’est un peu la merde, car étant de nature plutôt solitaire, je n’ai aucune envie de vivre en promiscuité, dans un point d’accueil où se mélange SDF alcoolisés, ou à l’hygiène douteuse, sans parler des voleurs, etc. (j’ai déjà donné en hébergement et je suis promis que plus jamais), et encore moins de finir à l’hosto, cloué sur un lit.

    Bref voilà un facteur de stress supplémentaire, dont je me passerais bien, dans ma situation, mais bon, comme d’hab, je vais serrer les dents et aller de l’avant, si la santé ne me fait pas défaut (et pour le moment c’est ce qui me stress le plus, car tant qu’on a la santé rien n’est perdu).

    • Mathilde Borgias dit :

      Bonjour Eric,
      Nous comprenons votre inquiétude, nous sommes tous plus ou moins démunis face à cette situation.
      La solidarité est entrain de se mettre en place de jours en jours, il est entrain de s’ouvrir des nouvelles structures d’accueil pour les personnes. Nous vous conseillons de prendre contact avec le Samu 15 afin d’avoir un avis médical sur vos symptômes.
      Ils pourront vous en dire plus que nous sur ce sujet là, et ainsi vous orienter vers les services compétents pour (si besoins) vous faire prendre en charge.
      Il est important pour vous et pour les autres de respecter les gestes barrières qu’on a pu évoquer dans l’article afin de limiter la propagation de la maladie.
      N’hésitez pas à nous tenir informé.
      Bon courage Eric

  2. DENIS JEREMIE dit :

    C’est bien de penser aux SDF : petit bémol, les personnes démunis de produits alimentaires sont auss les chômeurs de longue durées qui ont encore leur logement. Quels dispositifs sont mis en place pour cette catégorie de population ?

  3. Pascal Chiron. dit :

    Bonjour Denis Jérémie, je suis moi-même précaire avec l’AAH et un logement mais j’ai la chance d’avoir des réserves de nourriture. Normalement si vous allez à la mairie de votre domicile on vous dira où il y a des distributions de colis alimentaires. Cordialement, Pascal C.

  4. antoine dit :

    bonjour je suis sdf enfin jai toujours ma voiture mais ai je le droit de rester dormir dans ma voiture le temps de trouver un logement je ne sais pas si les agent de police ou autre peuvent m’amender si je dors dans ma voiture que dois je faire

    • Mathilde Borgias dit :

      Bonjour Antoine,
      Vous pouvez rester dans votre voiture il a été notifié qu’il n’était pas possible de mettre une amende aux personnes SDF. Cependant, nous vous conseillons de prendre contact avec le 115 qui dispose actuellement de places supplémentaires dans le cadre de la pandémie. Il est important de prendre soin de vous et de vous mettre à l’abri. Si vous avez d’autres questions n’hésitez pas à contacter Guillaume au 07 68 03 73 48, c’est le travailleur social de l’équipe Entourage.

  5. joubert dit :

    j’habite dans une petite commune de la drôme (26) à proximité de la ville de Valence. je voudrais apporter denrées alimentaires à distribuer aux sdf. je dois avouer que je ne sais ps vraiment où m’adresser… je lis qu’il est possible d’apporter savon bte mouchoirs auprès des fontaines..(sceptique qu’il soit que cela leur profite). je connais bien sûr toutes les associations telle croix rouge ou resto du coeur mais toutefois si quelqu’un peut me répondre cela sera plus rapide et direct car j’ai bien consciences de la saturation que doivent connaitre toutes les structures sociales. merci à qui me lit.. si vous pouvez « éclairer ma lanterne » joë. J

    • Mathilde Borgias dit :

      Bonjour Joe,
      Effectivement, il y les associations comme Emmaüs (les relais), la Croix-Rouge sont toujours ouverts ! Nous vous conseillons de contacter le CCAS de votre ville : ils pourront vous orienter vers les structures en besoin !

      Nous sommes disponibles si vous souhaitez plus d’informations,
      Prenez soin de vous,
      L’équipe Entourage

  6. MARIANNE HERRMANN dit :

    des SDF (3 à 4 jeunes hommes) sont venus s’installer dans l’impasse piétonne où je vis. L’un d’entre eux, a été emmené samedi, blessé avec un début de gangrène. Ils dorment sur des matelas, cartons…laissent leurs détritus, nourriture, boissons jusqu’au milieu de la rue, urinent ect sur le trottoir cela depuis mi mars. Je suis obligée de sortir et de passer devant leurs immondices matin et soir. cela sent mauvais, il y a des pigeons, mouches…Nous sommes plusieurs habitants trés inquiets pour leur santé face à ce total maque d’hygiène, je tousse depuis 7 semaines et je n’ai pas de masque. L’un des habitants vit face à ces sans abris, volets fermés nuit et jour, il souffre entre autre en + du bruit la nuit. Nous avons tenté de donner à ces sans abris des sac poubelles, lavé derrière eux le trottoir, mais ils sont vraiment trés sals, rien n’y fait. Nous avons joint la police, la propreté de la mairie du 18, ils se sont déplacés, sans résultat, le 115 est débordé. Que pouvons-nous faire en pleine crise sanitaire ?

    • Mathilde Borgias dit :

      Bonjour,
      En effet en pleine pandémie de Covd-19 il est encore plus dur de trouver des solutions. Vous avez déjà levé tous les moyens. Vous pouvez continuer à les sensibiliser sur l’importance de garder cet espace propre pour le confort de chacun, en leur fournissant des sacs-poubelles. N’hésitez pas à créer du lien avec les personnes ce qui facilitera vos échanges et donc la transmission de vos messages.

      Bon courage,
      L’équipe Entourage

  7. Vien HUU NGUYEN dit :

    BONJOUR !

    SVP, pouvez-vous m’aider comment je retrouver les nouvelles de Philippe Declerck né en 1966 à 59270 BAILLEUL – France. Il est SDF dans ma commune Colombes 92700.
    Ma famille voudrait faire les papiers nécessaires pour notre cher Philippe pour qu’il puisse avoir des soins à l’hôpital MAIS MALHEUREUSEMENT la pandémie est arrivée brutalement et nous n’avons pas pu le retrouver depuis le déconfinement
    Je viens de contacter Guillaume au 07 68 03 73 48, c’est le travailleur social de l’équipe Entourage. … Peut-être il est occupé et je vais réessayer

    MERCI et bon weekend à tous

  8. Himeur dit :

    Bonjour mon fils et moi on se retrouve dehors depuis le confinement nous étions hébergés chez une amie mais son logement est une résidence senior malgré qu’elle voulait bien nous dépanner son bailleur na pas voulu..ni l’assistante ni le 115 ne nous a aider je travaille en micro entreprise j’ai dû annuler des prestations car je ne peut me déplacer et perdre le coin ou en a trouver abri car si on nous voit c’est clair qu’on sera viré (fond d’un parking) on est fatigués épuisés et on a peur dehors qui pourrait nous aider je ne sais pas je cherche même des appart au noir mais rien que faire svp je suis au bout du rouleau

    • Mathilde Borgias dit :

      Bonjour Carine,

      Nous sommes navrés d’apprendre votre situation. Aujourd’hui en France, l’hébergement d’urgence est coordonné par le dispositif 115 à l’échelle des départements. Cela signifie qu’il gère l’attribution des places d’hébergement dans votre département.
      Conscient que de joindre ce numéro est une longue attente et parfois une réponse négative, il faut tout de même insister plusieurs fois par jour et exprimer votre rupture totale de solutions d’hébergements.
      N’hésitez pas à rappeler le soir après 20h !

      Egalement, l’assistante sociale doit vous aider dans cette démarche de recherche d’un hébergement pour cela elle doit instruire différentes demandes notamment auprès du SIAO qui pourra vous attribuer un hébergement pérenne afin de stabiliser votre situation.
      Vous pouvez également vous rapprocher du CCAS (Centre communal d’action sociale) de votre ville, ils ont peut-être des aides pour les personnes sur la ville.
      Nous restons à votre disposition pour tout complément d’information.

      Bon courage à vous,
      Mathilde et toute l’équipe Entourage

  9. HAMON dit :

    Bonjour
    Ma fille de 17 ans veut apporter son aide aux sans abris et leur distribuer couvertures, vêtements chauds…Je l’encourage dans ce sens et suis prête à l’accompagner.
    Peut-on cocher, sur notre attestation, la case « personnes vulnérables »?

    • Mathilde Borgias dit :

      Bonjour,
      Vous pouvez aller apporter de l’aide aux personnes SDF en cochant « Mission d’intérêt générale » sur votre attestation de sortie.
      Bien évidemment la condition est de respecter l’heure de sortie !

      Bravo pour votre générosité,
      Chaleureusement,
      Mathilde et toute l’équipe Entourage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.